Conférence 2016 « les défis des services de l’automobile »

Présentation

Ce cycle annuel de conférences organisé cette année par l’IFSA – Université PARIS EST Marne la Vallée s’adresse en priorité aux étudiants des licences pro OMSA, MTSP et  aux étudiants des formations post-BAC du secteur dans les limites des places disponibles. Les professionnels des entreprises partenaires de ses formations sont aussi invités.
Pour les personnes extérieures, l’inscription préalable devra être obligatoire via votre formulaire contact :

Partenaires professionnels du cycle : l’ANFA, le CNPA, Renault Retail Group, PSA, BMW France, Tesla Motors
Partenaires de formation du cycle : l’UPEM le CFA Descartes, l’ISTA-Ploufragan, le lycée CUGNOT de Neuilly sur Marne et le GARAC.

Objectifs

Ces conférences ont pour objectif de faire dialoguer professionnels, étudiants et  équipes universitaires et enseignantes autour des thèmes d’actualités du secteur des services de l’automobile : Evolution des besoins clients, des différentes réglementations (loi sur la transition énergétique pour la croissance verte notamment), les évolutions techniques et structurelles autour des nouvelles technologies automobiles.

Conférences pour l’année 2016 :

  • Mardi 24 mai 2016: Recyclage et valorisation des véhicules – l’avenir de la pièce de réemploi. (Eric Consigny- PSA / Patrick Poincelet – CNPA)
  • Mercredi 25 mai 2016: Stratégie Marketing dans l’après-vente (Mathieu BELLAMY – Citroën / Frédéric Martinez – Automotive Marketing et Intervenant UPEM – Francis BARTHOLOME – CNPA)
  • Vendredi 27 mai 2016: Service du futur pour véhicule du futur (Laurent MEILLAUD – journaliste spécialisé dans les innovations du véhicule – Innovations dans les services Réseau RRG – Le service connecté selon BMW

Panorama rentrée 2015-2016

Cette rentrée est marquée par l’ouverture du quatrième site de formation de la licence pro OMSA à Bordeaux qui a certainement impactée le volume des apprentis sur l’ISTA (18 en 2014, 13 en cette rentrée 2015) . Sur le site de Marne la Vallée, la licence pro OMSA entame sa douzième rentrée parrainée par le CNPA et son président Francis BARTHOLOME. Un parcours recyclage voit le jour tout en maintenant un effectif constant. 

Bilan de  l’année 2014 – 2015

La cérémonie de clôture du 21 septembre 2015 a permis de faire un bilan très satisfaisant de cette promotion sortante.

Cette cérémonie a d’ailleurs fait l’objet d’un article paru dans le journal de l’automobile.

Les groupes de formation sur les sites Marne la Vallée et St-Brieuc comportaient respectivement 42 et 18 apprentis répartis dans des entreprises partenaires de l’après-vente automobile (voir détails ci-dessous):

entreprises2014

entreprises2014_2

 

On retrouve une situation assez proche de ce que l’on avait connu l’année passé, avec une remontée assez forte du Groupe RENAULT.

Les résultats de formation montrent un taux de réussite très satisfaisant pour cette année : plus de 98% de réussite (en fait, seul un apprenti sur les 60 ne valide pas son année). Un investissement important du groupe a été noté cette année, montrant pour certains apprentis des résultats exceptionnels (le major termine avec une moyenne de 16,63 / 20)

De plus, les premiers résultats d’insertion en sortie de formation montrent aussi des chiffres très satisfaisants : Près de 71% sont en emploi dès la sortie de formation sur des postes correspondant aux objectifs après licence (principalement sur les fonctions de réceptionnaires). Notons aussi que ces jeunes salariés choisissent à plus de 80% les entreprises qui les ont accompagnés dans leur formation. C’est rassurant pour les entreprises qui s’engagent dans l’accompagnement d’un apprenti.

insertion2014

 

Placement pour l’année 2014 – 2015

La répartition des partenaires en ce début d’année montre un net recul des centres autos (FEU VERT et NORAUTO) sur les sites ISTA et Marne la Vallée. Cela ne semble pas être le cas sur le site de Grenoble.

entreprises2015

Pas de surprises dans le duo de tête: MERCEDES et les marques PEUGEOT-CITROEN restent des partenaires professionnels incontournables de la licence pro OMSA. Merci à ces deux partenaires de leurs engagements sans failles.

RENAULT s’installe à la troisième place parmi les partenaires qui comptent et on peut parier que cela durera encore de longues années.

La création du parcours recyclage et valorisation des véhicules représente 10% de l’effectif total. Cela reste encore faible, mais cela est dû au contexte géographique des centres VHU. Souvent éloignés des centres urbains, les « mariages » ont été difficiles avec des jeunes pourtant présents au départ (une dizaine ont été acceptés au recrutement pour ce parcours). D’autres facteurs, que l’on a connu au démarrage de la licence pro OMSA, s’ajoutent à ce démarrage timide : la crainte de former un jeune qui partira ensuite. Les besoins sont là en terme d’encadrement, mais certaines entreprises ont peur de prendre ce risque. Mais ce risque est nécessaire et n’est pas inéluctable:

Plus nous formerons des jeunes  dans le secteur du recyclage plus nous aurons des jeunes qui resteront dans le secteur du recyclage au risque de la mobilité. Mais finalement n’est ce pas aussi au secteur d’évoluer dans ces ressources humaines ?

 

 

 

 

 

 

 

ANFA : lancement d’une licence Recyclage et valorisation des véhicules

 

AUTOINFOS Article par Christophe Carignano

Le 16 avril dernier, à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM), l’Association nationale pour la formation automobile (ANFA) et l’UPEM organisaient un séminaire sur les évolutions et les enjeux de la filière du recyclage automobile. À cette occasion, universitaires et professionnels ont évoqué les tendances du secteur, les enjeux de la formation et ont officiellement lancé l’option Recyclage et valorisation des véhicules de la licence professionnelle Organisation et management des services de l’automobile (OMSA).

Répondre aux besoins en matière de recyclage

La licence OMSA intègre désormais un parcours Recyclage et valorisation des véhicules visant à développer les compétences en organisation et gestion d’un centre de recyclage automobile (par exemple, piloter et gérer financièrement un centre VHU agréé, optimiser la gestion et la performance d’un atelier de démontage, définir une stratégie visant l’optimisation du processus de réutilisation, de recyclage et de valorisation, optimiser la gestion et la performance d’un magasin de pièces de réemploi, appliquer la législation relative au recyclage automobile…).

« J’ai 35 ans de passion pour ce métier, on est parti d’une page blanche. Un jeune qui veut écrire l’histoire automobile à toute sa place dans notre filière », a déclaré Patrick Poincelet, président de la branche des démolisseurs-recycleurs du CNPA à cette occasion.

En formant un personnel d’encadrement, la licence répond à des besoins en compétences de manager et de gestionnaire de centre de profit, dans une filière pourtant marquée par un effectif moyen bien supérieur à la moyenne observée dans la branche.

L’université Paris-Est Marne-la-Vallée crée une licence Recyclage des véhicules à Champs-sur-Marne

Article du parisien (édition du 77) – Gilles CORDILLOT

L’existence des casses automobiles date du Grand Siècle. C’est Louis XIV, qui, en 1648, promulgua un édit pour débarrasser les coches encombrant les rues de Paris ! Depuis, l’activité a évidemment bien changé. A tel point que l’université Paris-Est Marne-la-Vallée (Upem), à Champs-sur-Marne, ouvrira dès la rentrée de septembre une licence professionnelle en alternance « organisation et management des services de l’automobile (Omsa) », option recyclage et valorisation des véhicules.

 Olivier Calvet est responsable formation en licence pro Omsa à l’université. « A l’origine, il s’agit d’une demande de la branche professionnelle automobile et plus spécialement du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA), explique ce dernier. Petit à petit, de nouvelles structures, les centres de véhicules hors d’usage (VHU) remplacent les anciennes casses automobiles. Ces derniers sont assujettis à une réglementation très stricte, qui nécessite de former les futurs encadrants de ces nouvelles structures. » Ces textes précisent que les véhicules en fin de vie doivent être revalorisés à 95 %. Autant de pièces à démonter, trier et revendre.

Pour Patrick Poincelet, président de la branche des recycleurs automobiles et vice-président du CNPA, les nouveaux centres VHU tendront vers trois axes : la collecte des véhicules par les seuls centres agréés pour détruire un véhicule, leur traitement, comprenant la dépollution, et la valorisation des produits. » Il rappelle « que les Français sont les premiers exportateurs européens de pièces détachées. » Il était devenu indispensable de créer un diplôme constituant une véritable reconnaissance de cette qualification par l’Etat.

La profession estime que dans les années à venir, ce sont environ 1 500 postes qui seront à pourvoir.

Actuellement, une dizaine d’entreprises franciliennes ont émis le souhait d’accueillir un jeune en formation chez elles. La première promotion de septembre 2015 de la fac de Marne-la-Vallée comptera, quant à elle, une dizaine d’étudiants.

« Mon objectif est de devenir patron d’un centre »Champs sur Marne licence recyclage valorisation auto temoin Sorr

Depuis septembre 2014, Geoffrey Sorribas fréquente en alternance l’université Paris-Est de Marne-la-Vallée et le Centre véhicule hors d’usage d’Illzach (Haut-Rhin). « A la base, j’étais mécanicien, titulaire d’un BTS Après-vente auto. Quand j’ai su que le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) recherchait des candidats, j’ai eu envie de découvrir une autre facette de l’automobile. Ce métier est passionnant. Vous devez par exemple vous tenir au courant du cours des métaux pour les revendre au mieux. De plus, dans cette petite structure, on est obligé de toucher à tout. Aujourd’hui, je suis le bras droit du patron. Mon objectif, à terme est de devenir moi-même patron d’un centre. »

G.Co

Pour aller plus loin et découvrir la filière du recyclage, un excellent reportage diffusé  au journal télévisé de FRANCE  2 —> 

Bienvenue au quatrième site de formation de la licence pro OMSA

Après l’Université PARIS-EST Marne la Vallée avec ses deux sites de formation (lpomsa_bordeauxtMarne la Vallée et ISTA de St-Brieuc) et l’Université Pierre Mendès France (IUT2 Grenoble), l’Université de Bordeaux ouvre, au sein du département GMP de l’IUT, la licence pro OMSA (Organisation et Management des Services de l’Automobile). Ce quatrième site permet de répondre enfin aux étudiants des régions Sud-Ouest qui souhaitent s’orienter vers les métiers de l’encadrement des services après-vente automobile.

Auparavant, et en particulier sur l’Université Paris-Est Marne la Vallée, nous mesurions depuis longtemps ces demandes de jeunes (notamment issus de BTS AVA) originaires du Sud-Ouest mais qui ne se voyaient pas passer une année en Ile de France. Chaque année quelques étudiants réussissaient à concrétiser leur projet en suivant la formation soit à Marne la Vallée, soit à St-Brieuc et en ayant une entreprise locale dans la région Bordelaise ou Toulousaine

C’est aussi un signe vers les entreprises de cette région qui vont bénéficier de profils étudiants ayant des compétences élargies.

Ainsi, avec cette nouvelle ouverture, c’est une présence de la formation sur tout le territoire qui est réalisée permettant à chaque étudiant d’être dans une certaine proximité avec son lieu de formation et aussi d’acquérir l’autonomie nécessaire à son développement professionnel.

Dès juin 2014 et à la suite de la manifestation des dix ans de la licence pro OMSA, les médias spécialisés ont souligné cette nouvelle formation, à l’instar du journal de la rechange et de la réparation 

 

PANORAMA Entreprises 2014 2015

Ce dernier trimestre 2014 a été marqué par un Mondial de l’auto unanimement satisfaisant (forte attractivité des visiteurs, des stands de grande qualité et des nouveautés importantes). Cela pouvait présager d’une embellie dans le secteur, malheureusement ternie par les derniers chiffres d’octobre concernant les ventes automobiles. Dans ce contexte qui reste assez mitigé pour le secteur, la formation des futurs managers du secteur via la licence professionnelle OMSA garde son cap et ses objectifs.

Bilan de  l’année 2013 – 2014

panorama ent 2013 2014Les groupes de formation sur les sites Marne la Vallée et St-Brieuc comportaient respectivement 31 et 18 apprentis répartis dans des entreprises partenaires de l’après-vente automobile (voir graphique)

Sur le placement on peut noter la prédominance des marques CITROEN et MERCEDES. Il s’agit avec PEUGEOT et RENAULT des partenaires historiques de la formation. A noter la bonne position du groupe Volkswagen, ainsi qu’une forte poussée des centres auto. Les relations avec les groupes NORAUTO et FEU VERT laissent présager d’une tendance qui devrait se pérenniser.

Les résultats de formation montrent un taux de réussite très satisfaisant pour cette année : plus de 93% de réussite. L’effet parrainage lancé cette année  avec Harry Salamon, directeur général Mercedes-Benz VANS, doublée de l’événement des dix ans a surement boostés nos jeunes.

De plus, les premiers résultats d’insertion en sortie de formation montrent aussi de chiffres très satisfaisants : Près de 76% sont en emploi dès la sortie de formation sur des postes correspondant aux objectifs après licence (principalement sur les fonctions de réceptionnaires). Notons aussi que ces jeunes salariés choisissent à 80% les entreprises qui les ont accompagnés dans leur formation. C’est rassurant pour les entreprises qui s’engagent dans l’accompagnement d’un apprenti.

Placement pour l’année 2014 – 2015

Cette nouvelle rentrée a été marquée par un effectif en hausse (le plus important depuis la création pour le site de Marne la Vallée : 43 apprentis (+12  par rapport à l’année précédente). Le site ISTA St-Brieuc, quant à lui reste stable avec une rentrée à 18 apprentis, effectif identique à celui de l’an passé.

Sur les 61 apprentis, 58 se retrouvent dans l’après-vente automobile ou véhicule industriel, 1 est apprenti dans une entreprise de location d’engins de manutention (Manitou) et 2 apprentis sont dans des centres VHU agréés dans le secteur du recyclage et de la valorisation des véhicules.

L’étude ne tient compte que des 58 étudiants placés dans le secteur de l’après-vente automobile ou VI.

repart 2014

La répartition des partenaires montre toujours la forte implication des marques PEUGEOT (9 apprentis), CITROEN (10 apprentis) et MERCEDES dans la licence pro OMSA. Après MERCEDES et son charismatique Directeur Général Harry SALAMON, il était logique que le parrainage de la formation 2014 2015 revienne à Patrick FERREIRA Directeur Pièces et Services CITROEN. La remontée en force de la marque RENAULT dans ce placement fait très plaisir. Renault Retail Group fût un partenaire majeur lors de la création de la formation, il est donc légitime de voir cette marque revenir à des niveaux équivalents à ces concurrents CITROEN et PEUGEOT, ce qui ne fût pas le cas ces dernières années. Les centres autos (FEU VERT et NORAUTO) gardent le même niveau d’implication que l’année passée même si l’avantage est pour NORAUTO cette année (5 apprentis NORAUTO pour 2 apprentis pour FEU VERT). Il est à remarquer l’absence d’apprentis AUDI et BMW cette année. La présence de TOYOTA avec deux apprentis est une grande première. C’est une marque importante sur le marché français qui a inspiré pas mal d’évolutions dans les services (méthode Kaizen notamment), il faut espérer que la licence OMSA séduise ce nouveau partenaire.

 En conclusion :

Ce nouveau panorama, à comparer avec l’enquête précédente, montre un renforcement des partenariats existants. La présence des professionnels lors des journées de recrutement est très significative à cet égard.  Les résultats d’insertion en sortie de diplôme avec notamment ce taux important d’apprentis embauchés dans leur entreprise de formation (80% !) génèrent aussi une confiance dans le processus de formation licence. N’oublions pas, l’implication de la branche des services à travers l’ANFA qui reste toujours un levier fondamental dans la réussite de ce partenariat Université – entreprises.

« J’ai décroché un emploi avant le diplôme ! »

Article du parisien (édition du 77) – Gilles CORDILLOT

Sébastien Morin, 28ans, spécialisé en maintenance automobile

SM

Lorsqu’il arrête ses études après le collège, Sébastien Morin, de Villejuif (Val-de-Marne) semblait bien mal parti dans la vie. Mais le jeune homme a su rebondir. « Il y a huit ans, j’ai décidé de reprendre mes études, se souvient-il. J’ai obtenu un BEP en Maintenance véhicules et matériel en apprentissage. Puis, j’ai enchaîné par un professionnel. En voyant mes bons résultats, on m’a proposé de participer au projet Eurostart en Grande Bretagne, l’équivalent d’Erasmus pour les étudiants de filières professionnelles. A mon retour, j’ai préparé un en alternance chez France à Marne-la-Vallée. Je viens de passer mes derniers examens pour l’obtention d’une licence Organisation et management des services de l’automobile à l’université de Paris Est Marne-la-Vallée. Une formation effectuée en alternance chez Feu vert à Ermont (Val-d’Oise). On vient de me proposer un poste de responsable commercial dans un Feu vert d’Ile-de-France… Tout va bien ! »

Rentrée 2014 remarquable pour la licence pro OMSA

Ce sont 65 étudiants de la licence professionnelle OMSA qui ont été accueillis par Harry SALAMON (Directeur Général Vans MercSTAR CENTERedes Benz et parrain de la promotion 2013 2014) jeudi 18 septembre 2014 au nouveau siège de MERCEDES-BENZ, nommé le Star Center en présence de Patrick FERREIRA (Directeur Pièces et Services CITROEN et parrain de la nouvelle promotion 2014 2015)

 

Remise des diplômes au STAR CENTER de MERCEDES-BENZ

25 diplômés sur les 47 (sections Marne la Vallée et ISTA St-Brieuc comprises) étaient présents pour la remise des attestations de réussite. Mercedes a offert à chaque diplômé un livre retraçant l’histoire AMG.  En introduction de cette remise, un bilan de la formation a été dressé montrant des résultats très satisfaisants : 47 diplômés sur 49 (les 2 non diplômés auront la possibilité de repasser certaines épreuves pour tenter de valider leur année), un taux d’insertion professionnelle directement en sortie de diplôme de 76% (dont 80% dans leur entreprise d’accueil). Julien MARCHIS, major de promotion Marne la Vallée, est revenu sur les points forts de cette année avant de recevoir les félicitations d’Harry SALAMON et d’Olivier CALVET.

Photo Harry SALAMON

Harry SALAMON (Directeur Général Vans MERCEDES-BENZ)

La conclusion de ce moment a été faite par Harry SALAMON, premier parrain d’une promotion de licence pro OMSA. Très attaché à la formation des jeunes, il a su partager sa passion du métier et évidemment de la marque MERCEDES. Son message fût marqué par l’envie de suivre sa promotion  et l’évolution de la formation. Des axes d’évolution ont été indiqués : l’innovation dans l’automobile qui engendra de grands changements mais aussi la féminisation dans les métiers de l’après vente qui reste trop marginale. Les centres de formation auront un rôle à jouer dans ce sens.

C’est donc avec grande émotion que la promotion sortante reçoit les félicitations d’Harry SALAMON et de l’ensemble des participants de la journée.

 

Passation de parrainage entre Harry SALAMON (MERCEDES) et Patrick FERREIRA (Citroen) pour la nouvelle promo 2014 2015.

Photo de Patrick FERREIRA

Patrick FERREIRA (Directeur Pièces et Services CITROEN)

Autre moment fort de la journée : le passage de flambeau entre deux personnalités du monde automobile pour assurer le parrainage de la formation licence OMSA de l’Université PARIS EST Marne la Vallée incluant donc les deux sites dont elle a la responsabilité (Marne la Vallée et St-Brieuc). Le choix de Patrick FERREIRA n’est pas un hasard. La relation entre les marques du groupe PSA (PEUGEOT et CITROEN) et la licence OMSA est très forte. Dans un précédent article, je montrais la forte implication du réseau dans le recrutement de jeunes, la participation à la formation et le placement en apprentissage des étudiants de licence pro OMSA. C’est notamment grâce à M. François Xavier BECOT (Responsable Marques des Relations avec les Organismes de Formation), très attentionné sur le fonctionnement de la formation, que le choix de Patrick FERREIRA, Directeur Pièces et Services CITROEN, s’est naturellement fait. Très conscient de l’importance de la formation initiale le parrainage de Patrick FERREIRA est donc dans une continuité d’idée avec le précédent.

Les 40 nouveaux étudiants (correspondant à la promotion entrante 2014 2015 du site Marne la Vallée) ont pu découvrir leur nouveau parrain  à travers une interview dynamique qui a permis de passer en revue son parcours, sa vision du service et les difficultés actuelles mais aussi sur les compétences attendues pour un futur manager. La notion d’émotion, de passion a été aussi au coeur du message de Patrick FERREIRA mettant encore en évidence une certaine complicité avec Harry SALAMON très attentif au discours de son successeur.

 

Après dix ans, le partenariat avec la branche professionnelle se trouve renforcée (ANFA, événement des dix ans de la licence pro OMSA).  La mise en place d’un parrainage augmente la visibilité de la formation et de ces anciens et actuels diplômés.

On peut dire que « l’esprit OMSA » est en marche et inonde les services automobiles.

Bonne rentrée à la promotion 2014 2015

 

LA LICENCE OMSA FÊTE SES 10 ANS

Lancée en 2004, la première formation professionnelle dédiée au management des services de l’après-vente automobile est désormais dispensée dans trois établissements de l’Hexagone. Et même bientôt un quatrième.
La licence OMSA fête ses 10 ans

Universitaires, professeurs, professionnels, ils étaient tous présents au salon des Arts et Métiers (Paris) pour fêter le dixième anniversaire de la Licence Professionnelle Organisation et Management des Services de l’Automobile (OMSA). Au début des années 2000, constatant l’absence de cursus dédié, le vieillissement des cadres de l’après-vente et la demande croissante en matière de jeunes qualifiés, l’Association nationale pour la Formation automobile entreprend de trouver un partenaire susceptible de concrétiser sa volonté.

Mise au point pendant de longs mois, la première licence OMSA est finalement inaugurée en 2004 à l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée (UPEM). Un point de chute presque naturel, à en croire Olivier Calvet, responsable pédagogique du cursus : « Cette licence a été créée chez nous de manière assez logique puisque notre université avait ceci de particulier que, malgré son jeune âge (NDLR : l’UPEM est née en 1999), la culture en licences professionnalisantes étaient déjà très présente.« 

A partir d’un bac + 2

Suivant un cycle de douze mois, dont huit en entreprises, la licence OMSA forme des bac+2, titulaires d’un BTS ou d’un DUT, à l’organisation et la gestion d’un SAV, au management de l’activité commerciale, de projets et des équipe ainsi qu’à la communication professionnelle. Un profil différent qui a très vite séduit les entreprises, comme le souligne Philippe Mannes, dirigeant de l’entreprise du même nom : « La notion d’université est primordiale car elle dénote avec toutes les formations techniques. Il devenait vital de former des jeunes à l’activité commerciale des sociétés. Au total, nous avons pris dix jeunes en alternance et huit sont restés chez nous.« 

Devenir cadre dans les cinq ans

Au total, 418 jeunes ont suivi la formation depuis son lancement avec, à la clé, de probants résultats. Réalisée l’an dernier, une étude de l’Anfa montre ainsi que 100% des étudiants se sont vu proposer un CDI à leur sortie de l’université. Si tous ne l’ont pas forcément accepté, 60% d’entre eux ont intégré dans la foulée leur entreprise d’accueil pour devenir gestionnaire ou conseiller après-vente, responsable d’atelier ou encore chef d’équipe, dans l’espoir, d’ici deux à cinq ans, de changer de statut pour devenir cadre.

Si la crise économique qui a touché le secteur automobile a eu des répercussions sur la licence OMSA – les effectifs de la promotion 2010 ayant pour la première fois diminué –, celle-ci s’en est finalement sortie. Dispensée depuis 2006 à l’Ista de Saint-Brieuc et depuis 2011 à l’Université Pierre Mendès-France de Grenoble, la formation s’offre de nouvelles perspectives. Conscient que, même après dix ans d’existence, la demande ne cesse de grandir, l’Anfa et l’Université de Bordeaux travaillent activement pour proposer aux étudiants du quart sud-ouest de la France cette licence, et couvrir ainsi la totalité de l’Hexagone. Une ouverture pour la rentrée 2015 est espérée.

Journalauto.com Par Romain Baly, le 22/05/2014